Chasen fouet à matcha en bambou

12,70  TTC

Le chasen en bambou est le fouet pour rendre homogène la poudre de thé vert à l’eau. Pour une boisson délicieuse, il faut un chasen adapté. Que ce soit pour la préparer avec vigueur, infusion usucha, ou pour la préparer de manière plus concentrée (koicha), ce fouet est l’accessoire indispensable.

Les brins recourbés, dits kazuho permettent de mélanger plus rapidement la boisson.

Le fouet à matcha est réalisé à la main, sa base n’est pas toujours coupée verticalement au fouet, voir photo.

Dimensions : 6cm (diamètre) 11cm (longueur) environ

Livré en boite plastique

64 points fidélité avec ce produit

Étiquettes : ,

Livraison rapide avec Suivi La Poste
Site et paiement 100% sécurisés

colissimopaiement sécurisé

Description

Le fouet en bambou pour préparer le matcha Le matcha ne se prépare qu’avec un fouet adapté, accessoire que l’on appelle le chasen. Sans lui, la boisson ne peut être homogène, et encore moins délicieuse. Il existe différentes méthodes de fabrications, différentes qualités, différents artisans pour les réaliser. Certains sont livrés en boite plastique, comme celui ci, d’autres en boite carton, certains sont en bambou sombre, d’autre en bambou clair. Quoi qu’il en soit, tous se doivent d’avoir un entretien minimum pour durer. La fragilité des brins n’est pas une légende. Taillés dans « l’écorce » de bambou les brins sont fins, longs et fragiles, peu importe qu’il soit courbés ou non. Il faut éviter de poser le chasen sur ses brins.…
Lire la suite

Le fouet en bambou pour préparer le matcha

Le matcha ne se prépare qu’avec un fouet adapté, accessoire que l’on appelle le chasen.

Sans lui, la boisson ne peut être homogène, et encore moins délicieuse.

Il existe différentes méthodes de fabrications, différentes qualités, différents artisans pour les réaliser. Certains sont livrés en boite plastique, comme celui ci, d’autres en boite carton, certains sont en bambou sombre, d’autre en bambou clair.

Quoi qu’il en soit, tous se doivent d’avoir un entretien minimum pour durer.

La fragilité des brins n’est pas une légende. Taillés dans « l’écorce » de bambou les brins sont fins, longs et fragiles, peu importe qu’il soit courbés ou non.

Il faut éviter de poser le chasen sur ses brins.

La base du fouet à matcha, du moins ce modèle, est taillée à la main. La bas n’est donc pas forcément verticale au corps du fouet. Autrement dit, il ne tiendra pas forcément s’il est posé sur sa base.

Il est conseillé de se servir d’un support pour le suspendre, les brins vers le bas.

Pourquoi le suspendre, les brins vers le bas ?

Pour éviter que l’humidité ne pénètre dans le corps du bambou est finisse par le faire craquer, gonfler, et inutilisable.

Un chasen se nettoie à l’eau froide/tiède. Soit sous l’eau du robinet, avec grand débit, ou alors, un peu sous l’eau du robinet et ensuite, en fouettant énergiquement dans un bol d’eau froide propre.

Bien laisser sécher sur son support avant de l’enfermer dans sa boite plastique ou autre boite à cérémonial du matcha pour éviter toute humidité.

Que faire si un brin casse ?

Le chasen est toujours utilisable. Il peut arriver que la boucle du bout casse, qu’un brin casse, ou même plusieurs, ce n’est pas pour autant que le fouet n’est plus utilisable.

Bien sûr, à partir d’un certain point… faudra penser à le remplacer.

Pour la première utilisation il est conseillé de fouetter dans un bol d’eau chaude pendant quelques minutes pour retirer toutes les poussières et imperfections du bambou.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chasen fouet à matcha en bambou”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.