Comment préparer une infusion de rooibos ?

Rédigé par Aurelien
Comment préparer une infusion de rooibos

Boire un délicieux rooibos pour passer un bon moment, pour profiter de ses bienfaits, pour se faire plaisir ou peut être même pour une autre raison, peu importe. Ce sera une boisson délicieuse si elle est bien préparée.

Oui il s’agit bien d’une infusion de rooibos et non pas de la préparation du thé rooibos.

La raison ? Le rooibos n’est pas du thé.

Il ne comporte pas de théine, il n’est pas fabriqué à base des mêmes feuilles, ni même issu du même arbre.

Comment préparer une bonne tasse de rooibos ?

La première chose est d’avoir avec soi un produit de qualité. Un bon rooibos en vrac, aux parfums (rooibos gingembre, mangue, citron, cappuccino, …) qui vous donnent envie de le boire c’est encore mieux.

La seconde chose est d’utiliser de l’eau de qualité. L’eau du robinet convient, forcément, mais elle a souvent un goût, tantôt un peu chlorée, tantôt un peu chargée, jamais complètement neutre. Ce goût peut aller jusqu’à dénaturer la saveur à venir de la tasse de rooibos. C’est tout de même dommage.

La chauffe de l’eau ne doit pas aller jusqu’à l’ébullition. Que ce soit pour une infusion de rooibos ou un thé, on ne fait jamais bouillir l’eau. Le goût en est changé, on peut brûler les feuilles, et en plus, il faut attendre plus longtemps pour déguster la boisson.

Si le contenant (tasse, verre, bol, mug, bouteille…) n’a pas spécialement d’importance, il faut tout de même s’intéresser un peu plus à l’infuseur. Celui-ci doit pouvoir entrer dans le contenant et être posé de manière stable, mais par-dessus tout, il doit être réalisé avec de tous petits trous, bien fins, pour qu’aucun résidu ne passe dans l’eau infusé. Tout doit rester dans l’infuseur.

Quel accessoire pour se préparer une délicieuse infusion ?

L’infuseur à thé est essentiel pour cette préparation. D’ailleurs, tout repose sur lui pour ce qui est de la qualité. vous l’avez sans doute remarqué, il existe de (très) nombreux modèles d’infuseurs, allant de la simple boule à thé que tout le monde connait au plus design d’entre tous, en passant par les modèles fun et rigolos en silicone.

Mr. Tea infuseur à thé en siliconeEt bien, mauvaise nouvelle, il n’est pas recommandé d’utiliser ces modèles en silicone (forme de fraise, de petit bonhomme, de licorne, de dauphin…).

Les trous sont trop gros et n’empêchent pas complètement les fins brins du rooibos de passer. Ainsi, on se retrouve avec des petits résidus dans la tasse.

Ce n’est pas terrible.

Filtre à thé permanent avec couvercleLes modèles en inox à maille serrée sont bien plus adaptés.

Ce maillage très dense évite tout passage de résidus dans votre tasse.

Il existe de nombreux modèles, certains plus chers que d’autres, mais surtout, certains plus volumineux que d’autres.

Là, à vous de choisir…ou presque.

Pince boule à thé en inoxRevenons sur la boule à thé si vous le voulez bien.

Celle ci est toujours fermée de la même manière, deux demis sphères qui s’appuient l’une contre l’autre.

Cet appui n’est jamais parfait et les fins brins, encore une fois, peuvent s’échapper.

Par contre…

Boule à thé filtre en acier inoxydable avec soucoupeLe forme de boule avec un couvercle vissable, clipsable ou système équivalent est plus approprié.

Là, le produit, même avec des morceaux de fruit tient en place, se gorge d’eau et infuse tranquillement, pour livrer un délicieux breuvage.

Petit ou gros infuseur pour cette infusion ?

Un petit volume suffit. La tisane, la verveine, les grandes feuilles de thé vert, blanc, noir, Oolong… tous augmentent beaucoup leur volume en se gorgeant d’eau. Pas le rooibos ! celui ci ne gonfle pas.

Bon par contre, tout dépend ensuite du mélange que vous allez boire. Si c’est un mélange avec des morceaux de banane, de pomme, de coco, de fraise… ça ne rentrera peut être pas dans l’infuseur…

  • L’infuseur silicone n’est pas adapté
  • L’infuseur en métal est parfait (son homologue en polypropylène l’est également)

Pour ce qui est de la quantité de rooibos, il faut respecter ce qui est indiqué sur le sachet de thé (en moyenne 3 grammes pour une tasse de 20cl). A vous de voir combien cela représente pour le contenant retenu.

Le temps d’infusion est compris entre 5 et 10 minutes.

Il m’arrive de ne l’infuser que 2 minutes.

Pour quelle raison ?

J’aime les infusions légères. Je diminue donc la quantité et/ou la durée d’infusion.

Si vous trouvez que votre infusion n’est pas assez gourmande, forte, augmentez un peu la durée. Si elle n’est pas assez parfumée, ajoutez un peu de rooibos.

Si c’est trop…diminuez.

Les indications sur les sachets ne sont que …des indications. C’est à vous de peaufiner ces durées et dosages pour obtenir votre boisson préférée.

 

Comment se préparer un rooibos en résumé ?

  • Utiliser de l’eau de qualité
  • Utiliser un bon produit
  • Choisir un infuseur adapté
  • Faire chauffer l’eau jusqu’à 80/90°C
  • Remplir l’infuseur avec la bonne dose de rooibos (3 grammes en moyenne pour une tasse)
  • Déposer l’infuseur dans la tasse (ou autre contenant)
  • Verser l’eau chaude
  • Patienter le temps de l’infusion
  • Retirer l’infuseur (sans tacher les papiers sur le bureau)
  • Patienter le temps que l’eau infusée refroidisse un peu
  • Se régaler

 

Si vous avez un rooibos Saveur-Thé, vous pouvez conserver ce produit déjà infusé et vous préparer une seconde infusion dans la même journée (quelques heures plus tard). Il aura encore autant de saveur. Pour ce qui est des autres marques, je ne peux pas me prononcer. Pour ce qui est des sachets de la grande distribution… j’ose même pas y penser.

C’est aussi simple que cela de boire un délicieux rooibos et profiter de tous ses bienfaits.

 

Vous avez d’autres conseils à partager ? N’hésitez pas à laisser votre commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *