Différences entre le yerba maté et le thé matcha

Rédigé par Aurelien publié le - Dernière mise à jour le
differences yerba mate vs the matcha

Bien que le matcha et le maté puissent se ressembler, il s’agit en fait de deux types de boissons différentes. Le matcha est un thé vert cultivé à l’ombre et moulu sur pierre produit au Japon, avec une couleur verte vive et une saveur riche et végétale. Le maté est un « type de thé » originaire d’Amérique du Sud qui est et populaire dans des pays comme l’Argentine et le Chili. A la base, ce n’est pas la même plante, les mêmes feuilles. Par contre, leur point commun principal est d’être riches en caféine, pleins de propriétés bénéfiques. Ces produits sont différents et ont des méthodes de préparation uniques qui les distinguent des autres types de thé.

Matcha vs maté : l’essentiel à connaitre

Il y a quelques caractéristiques principales qui différencient clairement le matcha et le maté.

Le matcha est :

  • Fabriqué au Japon
  • Produit à partir de feuilles de thé cultivées à l’ombre
  • Les feuilles sont cuites à la vapeur puis broyées en une poudre fine
  • Mélangé au fouet dans un bol avec de l’eau chaude, ou ajouté à des smoothies, des lattes et des pâtisseries
  • Forte teneur en caféine
  • Riche en antioxydants
  • Le Matcha a une saveur douce et riche avec des notes d’umami et juste une pointe d’amertume

Le maté est :

  • Cultivé en Amérique du Sud
  • Populaire dans des pays comme le Chili et l’Argentine
  • Fabriqué à partir d’une espèce de houx
  • Traditionnellement préparé dans une gourde creuse avec de l’eau chaude et une paille bombilla
  • Riche en caféine
  • Le maté a une saveur douce et herbeuse

Qu’est-ce que le matcha ?

Le matcha est une poudre fine fabriquée à partir de feuilles de thé vert. Comme certains thés verts japonais, les plants de camelia sinensis sont cultivés à l’ombre pendant les dernières semaines précédant la récolte, ce qui donne une feuille d’un vert vif à la saveur riche et légèrement sucrée. Ensuite les feuilles sont moulues à la meule de pierre pour obtenir une poudre vert vif qui peut être consommée avec de l’eau ou ajoutée à des boissons aromatisées et des produits de boulangerie. La poudre de thé vert est une boisson populaire au Japon, où une cérémonie du thé détaillée entoure la pratique de la consommation du matcha. Lorsqu’elle est préparée traditionnellement, la poudre de matcha est fouettée avec de l’eau chaude afin de former une boisson mousseuse et savoureuse qui peut être bue directement dans le bol.

L’histoire du matcha

Le thé vert en poudre a été produit pour la première fois en Chine pendant la dynastie Tang. Au 12ème siècle, les moines chinois ont apporté le bouddhisme et le matcha au Japon. L’utilisation rituelle du matcha par les moines japonais s’est rapidement développée, et au 15e siècle, sa popularité s’est étendue aux classes supérieures du Japon. Au fil des siècles, une cérémonie du thé complexe autour du matcha a été développée. Aujourd’hui, le matcha est principalement associé au Japon, et a une histoire et une signification culturelle riches dans le pays.

Comment préparer le matcha ?

Le matcha est traditionnellement préparé à l’aide d’un fouet, d’une cuillère, d’un bol à matcha et d’eau chaude chauffée à environ 70-80 degrés. Tout d’abord, mets la poudre de matcha dans un tamis (nous recommandons environ une cuillère, ou une demi-cuillère à café, de poudre de matcha par bol). Tamise la poudre dans le bol, puis ajoute une petite quantité d’eau chaude et fouette jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Ajoute ensuite jusqu’à 90-100ml d’eau, et fouette jusqu’à ce que le mélange soit mousseux. La préparation du matcha est en grande partie une question de goût personnel, alors n’hésite pas à jouer avec ces ratios pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour toi !

Qu’est-ce que le maté ?

Le yerba mate est un type de thé fabriqué à partir des feuilles et des tiges de la plante de houx ilex paraguariensis. Il est originaire d’Amérique du Sud et est parfois appelé « boisson des dieux » ou « boisson de l’amitié« . Le maté a une saveur douce et herbeuse un peu similaire à celle du thé vert, et est très riche en caféine. Ce thé est extrêmement populaire en Amérique du Sud.

L’histoire du maté

Le maté a été découvert et préparé pour la première fois par le peuple indigène Guarani. L’étymologie du maté provient à la fois de l’espagnol et du quechua, une langue indigène d’Amérique du Sud – yerba est dérivé du mot espagnol pour herbe, tandis que mate vient d’un mot quechua signifiant tasse ou gourde.

Après la colonisation européenne, la consommation et la production de maté sont devenues populaires parmi les colonisateurs, notamment les missionnaires jésuites et autres colons étrangers. Le maté est extrêmement populaire en Amérique du Sud, où il est la boisson officielle de l’Argentine, et est aussi largement consommé en Uruguay, au Paraguay, en Bolivie, au Chili et au Brésil. Il est aussi très populaire en Syrie, le premier importateur mondial de maté, ainsi qu’au Liban et dans d’autres régions du Moyen-Orient.

Comment préparer le maté ?

Le maté est traditionnellement préparé dans une gourde creuse en ajoutant des feuilles et de l’eau chaude, mais pas bouillante, dans la gourde pour qu’elle infuse. Le thé est ensuite consommé à travers une paille filtrée appelée bombilla. Dans de nombreux pays d’Amérique du Sud, le maté est bu entre un groupe d’amis en buvant et en remplissant à nouveau la même gourde en la passant d’une personne à l’autre. Le maté peut aussi être préparé de la même manière que les autres thés et tisanes, en laissant infuser les feuilles dans un infuseur ou un filtre dans une tasse ou une casserole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *