Comment faire une bonne tasse de thé ?

Rédigé par Aurelien

Préparer la tasse de thé idéale, ce n’est vraiment pas si compliqué que cela. Que l’on soit un amateur averti ou non, il est possible de se faire plaisir en quelques minutes seulement en respectant quelques petites astuces.

La première règle pour faire une bonne tasse de thé

Avoir du bon thé à disposition !

Alors oui ça peut sembler franchement stupide de le dire, mais c’est comme ça. Sans thé de qualité, il n’y a aucune chance d’avoir une bonne boisson au final.

Pour cela il va falloir oublier les sachets de la grande distribution. Ces sachets sont composés d’un savant mélange de résidus dans le but d’obtenir toujours le même goût, peu importe la météo, peu importe le stockage, peu importe l’endroit où la boite de sachets est achetée.

Un thé en vrac est réalisé une seule fois. Chaque sac (de plusieurs dizaines de kilos) est légèrement différent de l’autre. Bon ok, il n’y a que les très bons goûteurs qui arrivent à faire la différence.

Un bon thé en vrac frais sera toujours meilleur qu’une boite à 3 euros à les 25 sachets. Attention, ce n’est pas non plus parce qu’il s’agit d’une belle boite à 37 euros que le thé sera meilleur, par contre là vous aurez payé la boite, pas le produit.

En plus de cela, un thé en vrac peut être infuser deux fois sans la moindre perte de goût.

Seconde règle, la qualité de l’eau d’infusion

Le thé en feuille est bien meilleur dans une eau adaptée, une eau de qualité, une eau minérale ou même filtrée. Par contre, jamais dans une eau distillée. L’eau du robinet, c’est pratique, c’est pas cher, mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. L’eau du robinet a toujours quelques goûts dus aux traitements obligatoires pour la santé : chlore, fer, sulfure…

Faire chauffer l’eau de la bonne manière

Je le répète assez souvent mais il ne faut pas faire chauffer l’eau au micro onde (voir article).

Il est préférable d’utiliser une bouilloire ou une casserole. D’ailleurs il ne faut jamais faire bouillir l’eau de son thé.

Sur les sachets de thé j’indique toujours la température d’eau chaude recommandée (et la quantité). Cette température ne sert pas uniquement à éviter de se brûler, mais à préparer une excellente tasse de thé.

Toujours mettre le thé avant l’eau

Que ce soit dans une théière ou dans une tasse, le produit doit être placé en premier. Peu importe que ce soit dans un infuseur, dans une passoire, dans un filtre, dans un sachet. L’eau mise sur le thé plaque les saveurs et les goûts du thé dans l’eau.

Si vous optez pour un filtre avec couvercle ou une théière avec couvercle, pensez à mettre celui-ci durant le temps de l’infusion. La température sera conservée, les parfums, les goûts et bienfaits également.

Faire préchauffer le contenant

Tasse ou théière, il est toujours mieux de la faire préchauffer avant de mettre son thé. Il suffit de faire chauffer un peu plus d’eau, d’en verser dans le contenant, d’attendre une trentaine de secondes puis jeter l’eau. Là, le thé peut être mis et enfin l’eau d’infusion.

Respecter le temps d’infusion préconisé

Sur le sachet le temps d’infusion est indiqué. Entre 3 et 5 minutes pour un thé noir, entre 2 et 3 pour un thé vert, entre 1 et 3 minutes pour un thé blanc, entre 5 et 10 minutes pour une infusion ou un rooibos, entre 7 et 10 minutes pour une tisane. Ce temps permet à tous les bienfaits et tous les arômes d’être distillés dans l’eau d’infusion.

Doser le thé comme préconisé

Le dosage est indiqué sur chaque sachet. Celui-ci varie de 15 grammes à 30 grammes suivant la variété et le procédé d’infusion. En respectant cette prescription, le thé sera parfait en goût.

Ne pas tremper ses biscuits dans la tasse

Il est toujours très tentant de tremper les muffins, les biscuits, les scones dans la tasse, mais il vaut mieux éviter. Déjà des poissons vont prendre place dans la tasse, c’est pas très beau, mais surtout du sucre va venir changer légèrement le goût du thé, de la tasse. Et en plus, c’est pas spécialement bon pour la ligne… Bien sûr chacun fait comme il veut.

Boire sa tasse le petit doigt en l’air

Non j’rigole ! Vous n’êtes pas obligé de lever le petit doigt pour savourer une bonne tasse de thé. Par contre, si vous voulez savoir pourquoi on lève l’auriculaire, lisez ce (petit) article.

Astuce supplémentaire pour faire une bonne tasse de thé

Servir l’eau à la manière du thé à la menthe, en levant bien haut la théière, ou l’eau d’infusion. Plus il y a d’air dans l’eau, plus le thé est parfumé et agréable.

Eliminer les poussières du thé en 30 secondes

Le thé en vrac comporte toujours quelques poussières dues aux brisures des feuilles, fruits, herbes. Ce n’est pas dérangeant outre mesure, mais ça laisse ces poissons dans le fond de la tasse (ou de la théière). Pour éviter ces résidus il faut verser l’eau d’infusion sur le thé (dans la tasse ou la théière), patienter 20 / 30 secondes. Jeter l’eau. Maintenant vous pouvez mettre l’eau d’infusion finale. Votre thé sera « lavé » de ses poussières et le contenant sera préchauffé.

Pour que votre teatime soit parfait, patientez tout de même quelques secondes ou minutes avant de tremper vos lèvres sur la tasse. Ce serait dommage de vous brûler.

 

Conseils (rapides) pour choisir le filtre à thé

Tous les détails pour choisir le filtre à thé et tisane sur cet article

Boule à thé, filtre infuseur, infuseur en silicone ou inox, infusette en papier ou coton, passoire, tous peuvent être utiles mais tous n’offrent pas la même qualité d’usage.

La boule à thé est réputée pour laisser passer le thé. Ce n’est pas totalement faux, ni vrai. Les deux demis sphères formant la boule laissent toujours un peu de passage pour que les brins les plus fins s’échappent. Cela ne se produit pas avec le thé vert ou le thé blanc, mais avec du fin rooibos… méfiance.

L’infuseur en silicone est souvent réalisé avec de gros trous. Parfait pour diffuser vite, mais idéal pour que le rooibos s’échappe. Qui plus est le volume intérieur n’est pas des plus grands, ce n’est pas l’idéal pour que les feuilles de thés retrouvent leur taille initiale.

L’infuseur en inox est une solution assez efficace. Trous assez fins pour ne pas laisser s’échapper le rooibos ou autres produits fins, volume généreux pour les thés, par contre, il n’est pas encore assez grand pour les grandes feuilles de verveine ou de thé blanc.

La passoire à thé est très pratique pour tout cela. Mailles très fines en fond de passoire, volume largement généreux. Les deux « problèmes » sont le diamètre de la tasse, du mug ou de la théière, la hauteur d’eau.

Le filtre infuseur serait presque l’idéal. Tout dépend des tasses ou mugs utilisés. En volume et en mailles c’est parfait. En hauteur parfait aussi, il n’y a guère que son diamètre qui peut le pénaliser si la tasse est trop petite.

Le sachet en papier ou en coton est une bonne solution. Pratique et à usage unique. Par contre il remplit la poubelle (à moins de réutiliser le sachet).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.